Le télégramme

Depuis plus de 30 ans, je vois défiler dans mon cabinet un nombre croissant de patients qui souffrent d'abandon. Leurs demandes sont toujours les mêmes : traiter leur tristesse, leur certitude de ne pas être à la hauteur, leur sentiment d'exclusion, leur manque d'assurance... ». C'est ainsi que commence le petit essai du psychiatre [...]